Accueil > Nos parutions > Premier compte-rendu de mandat

Premier compte-rendu de mandat

mercredi 15 octobre 2014, par Géraldine DELAYE

De nombreuses réformes sont en cours dans le pays :
- Pacte de responsabilité (50 milliards de coupes dans les budgets publics dont 22 milliards de baisse de dotations en 3 ans pour les collectivités locales),
- Réforme territoriale,
- Sécurité Sociale (gel des retraites, remise en cause de la durée du congé parental, suppressions de postes et fermetures de services dans les hôpitaux).

Elles portent atteinte aux valeurs défendues par ADSE : les services publics, la démocratie communale, le progrès social.

Cela a des conséquences importantes dans notre commune et pour les Brumathois.

Sur les principaux sujets portés par ADSE lors des élections, il est important de tenir informés les Brumathois des débats au conseil municipal, des positions prises par les différents groupes, des décisions prises par la municipalité.

C’est l’objet de ce 1er compte-rendu de mandat.

Réforme des rythmes scolaires
La réforme s’est mise en place àla rentrée.
Parents, enseignants, élèves, chacun peut en mesurer les effets négatifs : fatigue des enfants, apprentissages perturbés, désorganisation de l’école, coà»t supplémentaire pour les familles.
Dans la continuité de sa campagne, ADSE continue de dénoncer cette réforme dont l’application montre la nocivité. Elle doit être retirée !

Impôts locaux et taxes
- Chaque Brumathois a pu constater l’augmentation des taxes des ordures ménagères.
C’est notamment pour cette raison que lors de la précédente mandature, les élus ADSE s’étaient opposés àla mise en place de la redevance incitative. Maintenant le maire évoque l’éventualité de rendre la déchetterie payante pour certains usagers (en fonction du volume) !

- Avec 400 000 € de dotations de l’État en moins pour Brumath dès le prochain budget, les menaces d’une augmentation des impôts locaux ou d’une baisse de la qualité des services publics locaux sont réelles.

Des milliers de communes contestent la politique d’austérité du gouvernement sur les collectivités locales. ADSE agit pour que cesse cette politique de budget de rigueur, pour bloquer le pacte de responsabilité !

Réforme territoriale : ni fusion, ni Conseil Unique : retrait de la réforme territoriale.
Dans le cadre de la réforme territoriale, les projets les plus incohérents sont annoncés : fusion Alsace-Lorraine ; fusion Champagne-Ardenne-Alsace-Lorraine ; fusion Alsace-Lorraine-Franche-Comté.
Lors du dernier conseil municipal, certains ont été jusqu’àproposer la fusion de l’Alsace avec le Bade-Würtemberg.
Les représentants de la droite locale, Étienne Wolf (UMP) et Éric Vial (sympathisant UDI) ont défendu le retour au Conseil Unique d’Alsace.
Rappelons que le Conseil Unique d’Alsace, c’est : la fin des communes et des départements, la disparition de nombreux services publics et leur privatisation, la régionalisation du code du travail et la fin des acquis sociaux du droit local.

Lors du précédent mandat, les élus ADSE avaient fait campagne pour le vote « non  » au CUA. Le 07 avril 2013 les Alsaciens se sont prononcés contre ce projet lors du référendum.
Leur voix, la démocratie doivent être respectées. Nos départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin doivent être maintenus. Le projet de loi du gouvernement Hollande-Valls sur la réforme territoriale doit être abandonné.

C’EST EN CE SENS QUE SE BAT ADSE

Répondre à cet article